CDM 2018 : Aleksandr Golovin, l'espoir de tout un pays

samuelco

Football | Publié le 14/06/2018 14:19 | Mis à jour le 22/06/2018 18:20

golovin russie coupe du monde

Aleksandr Golovin évolue au CSKA Moscou

Le football russe peine à devenir une véritable nation de football. Alors que la Coupe du monde débute ce jeudi 14 juin, un joueur semble incarner l’avenir de la « Sbornaya » en la personne d’Aleksandr Golovin. Ce dernier pourrait bien être l’un des rares joueurs russes à évoluer, prochainement, dans un grand club européen.

Ce jeudi 14 juin marque le début de la 21e Coupe du monde. Pour ce nouveau rendez-vous planétaire, la Russie espère bien être à la hauteur de l’évènement.

 

Pourtant la tâche s’annonce complexe pour le pays hôte. Plus faible nation au classement FIFA parmi les 32 pays qualifiés (70e), la Russie peine à s’imposer comme une véritable nation de football. Mis à part une demi-finale à l’occasion de l’Euro 2008, la Russie piétine dans les compétitions internationales. En effet, la Sbornaya (surnom de l'équipe russe) ne s’est pas qualifiée pour la Coupe du monde en 2010 et a été éliminée dès le 1er tour des mondiaux 1994, 2002 et 2014 ainsi que lors des championnats d’Europe 1996, 2004, 2012, 2016 et de la Coupe des Confédérations 2017.

 

Automatiquement qualifiée pour la Coupe du monde, la Russie a enchaîné deux années de matchs amicaux. Le résultat est peu glorieux. En effet, la dernière victoire remonte à octobre 2017 et la rencontre remportée contre la Corée du Sud (4-2). Mais depuis ce succès, les joueurs entraînés par Stanislas Tchertchessov ont connu une série de sept défaites, notamment contre les nations majeures que sont la France, le Brésil ou encore l’Argentine.

 

Ce constat d’échec est encore plus alarmant lorsque l’on sait que les pays organisateurs ont toujours réussi à sortir de la phase de groupes de la Coupe du monde, à l’exception de l’Afrique du Sud en 2010. Cette Russie pourrait bien rester sur le carreau à l’issue du premier tour. Même si son groupe ne paraît pas insurmontable, la Russie devrait néanmoins venir à bout de l’Uruguay, l’Arabie Saoudite et de l’Egypte de Mohamed Salah. Une élimination précoce serait donc perçue comme un terrible aveu d’échec.  

 

Outre cette absence de résultat, la Russie manque clairement de talents au sein de son effectif. Pourtant, un joueur semble contredire cette tendance. Il s’agit d’Aleksandr Golovin. Le joueur du CSKA Moscou est devenu la tête d’affiche de sa sélection. Milieu relayeur ou offensif, il est également indispensable à son club pour lequel il a inscrit 5 buts et délivré 4 passes décisives, toutes compétitions confondues. Joueur technique, rapide et excellent passeur, il pourrait bien quitter son club formateur au cours du mercato estival. Aleksandr Golovin ne manque pas de prétendants puisque la Juventus Turin et l’AS Monaco lui font les yeux doux. Si le joueur âgé de 22 ans venait à quitter son club, il serait, tout simplement, le deuxième joueur Russe à évoluer en dehors du championnat local (Denis Cheryshev évolue à Villarreal).

 

Dans un 3-5-2, Aleksandr Golovin aura donc les clés du jeu de son équipe. Il devra donc s’imposer comme le leader technique de son pays. Mais malheureusement, le joueur du CSKA Moscou est bien trop seul. Même si certains éléments de la sélection russe ont une certaine expérience, à l’image d’Igor Akinfeev (CSKA Moscou) ou encore Youri Zhirkov (Zénith Saint-Pétersbourg), il faudra proposer un jeu bien plus séduisant pour espérer atteindre au moins les huitièmes de finale.  Entre la pression populaire et les affaires de hooliganisme qui entache le football russe, l’espoir d’un parcours lointain dans cette Coupe du monde s’annonce ardue pour Aleksandr Golovin et les siens. 

Samuel Cohen

Crédits photos : Getty Images

Réagissez à l'actu

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire

0 commentaires

+ DE Football SUR OLIBE...

france champion du monde 2018

#FRACRO : Les réactions sur Twitter après le sacre de l'équipe de France

67j

umtiti france belgique cdm 2018

#FRABEL : les réactions sur Twitter après la qualification de la France

72j

defense belgique cdm

CDM 2018 - Belgique: La défense comme point faible ?

73j

buffon psg conference de presse

PSG : Retour sur les temps forts de la conférence de presse de Gianluigi Buffon

73j

vertonghen belgique coupe du monde

CDM 2018 : L'indispensable Jan Vertonghen

80j