Adversaires, calendrier, temps de récupération : pourquoi la France sera championne du monde

dassiearthur

Football | Publié le 01/12/2017 18:57 | Mis à jour le 18/05/2018 16:07

didier deschamps coupe du monde trophée 1998 maillot

Didier Deschamps soulevant le trophée Jules Rimet le 12 Juillet 1998 au Stade de France

20 ans après son unique titre de championne du monde, l’équipe de France de football voit tous ses astres s’aligner pour rééditer l’exploit des Bleus de 1998. Capitaine à l’époque et désormais sélectionneur, Didier Deschamps peut secrètement croire au destin, ce soir, à Moscou.

Vendredi 1er décembre 2017, Moscou, 16h53. La France connait enfin ses adversaires en phase de poule du mondial 2018 de football. Pérou, Danemark et Australie. Tirage clément pour ne pas dire facile pour des français faisant partie des favoris de la Coupe du monde.

UNE POULE (TRÈS) ABORDABLE

Avec trois adversaires obligés de passer par les barrages pour se qualifier au mondial russe, la France a certainement hérité du groupe le plus abodrable de cette Coupe du monde.

L’Australie, premier adversaire des Bleus -le samedi 16 juin 2018 à Kazan- est pour le moment la seule équipe qualifiée pour le mondial à ne pas avoir de sélectionneur. Ange Postecoglou, en poste depuis 2013, a démissioné le 21 novembre dernier. Celui qui avait mené l’Australie au mondial 2014 et remporté la première Coupe d’Asie de l’histoire du pays en 2015 devrait certainement beaucoup manquer aux « Socceroos » (surnom de l’équipe d’Australie de football).

Pour leur deuxième match de la compétition les tricolores seront opposés au Pérou. 32ème et dernier qualifié pour le mondial russe. Obligés de s’employer pour battre la Nouvelle-Zélande en barrages (0-0 / 2-0), « Los Incas » (surnom de l’équipe péruvienne de football) ne devrait pas représenter une réelle menace pour des bleus en quête d’un second titre mondial.

Enfin, le Danemark sera le troisième et dernier adversaire des hommes de Didier Deschamps. Elle aussi baragiste, l’équipe danoise s’est facilement défaite de l’Eire (0-0 / 1-5) pour glaner son billet pour la Russie. Et comme souvent, le Danemark s'en est remis à son maitre à jouer, Christian Eriksen, élégant et talentueux milieu de terrain de Tottenham auteur d’un triplé en terre irlandaise. Cependant, il leur faudra bien plus qu’un joueur pour inquiéter une équipe de France qui ne visera rien d’autre que la victoire finale.

UN 1/8ÈME DE FINALE ACCESSIBLE

Alors que l’objectif des joueurs de l’Équipe de France sera de terminer premier du groupe C, ses adversaires potentiels en 1/8ème de finale se déchireront dans le groupe D, le plus relevé de cette compétition. Une aubaine pour des bleus qui retrouveront sur leur route un adversaire fatigué si ce n’est amoindri.

Dans le meilleur des cas, ce sont les Islandais qui se dresseront sur la route des Bleus. Un adversaire facilement dominé 5-2 en ¼ de finale du dernier Euro. Au pire, l’Argentine, une nation qui balbutie son football depuis quelques mois déjà. Passés à deux doigts de ne pas se qualifier pour la coupe du monde, les argentins représentent néanmoins une menace sérieuse en cas de confrontation.

Les deux derniers adversaires potentiels en vue des 1/8ème de finale sont la Croatie et le Nigéria. Deux nations abordables pour l'Équipe de France.

CALENDRIER ET TEMPS DE RECUPERATION

Encore un signe positif pour les joueurs de Didier Deschamps. Alors que certaines nations vont visiter la Russie de long en large durant le mondial, les bleus joueront, quant à eux, dans trois villes proches les unes des autres. Kazan, Ekaterinbourg et Moscou. Un luxe lorsque l’on connait l’importance de la récupération lors de grandes compétitions.

Un détail pour certains, le calendrier favorable ainsi que les temps de récupération conséquents entre les rencontres est en réalité un atout non négligeable. En effet, on se souvient de la dernière finale de l’Euro perdue par les tricolores en prolongation face aux portuguais. Ces derniers avaient bénéficié d’un jour de récupération supplémentaire. Si les Bleus se hissent jusqu’en finale, ce sera à eux de profiter d’un jour de repos en plus par rapport à leur adversaire.

ET AUSSI...

- À chacune de ses participations à la Coupe du Monde (4), le Pérou a toujours affronté le futur vainqueur de la compétition.

- Comme lors du mondial français de 1998, la France se retrouve dans le groupe C avec le Danemark. A l’époque les bleus l’avaient emporté 2-1.

 

Didier Deschamps, actuel sélectionneur, aura l’occasion de rentrer encore un peu plus dans l’histoire cet été en Russie. S’il venait à gagner la Coupe du monde 2018, il deviendrait le troisième homme à remporter la Coupe du monde de football à la fois en tant que joueur et entraîneur. Un défi à la hauteur de ce compétiteur hors pair, et doté d'une chance à la hauteur de son palmarès.

Arthur Dassié

Crédits photos : AFP

Réagissez à l'actu

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire

0 commentaires

+ DE Football SUR OLIBE...

france champion du monde 2018

#FRACRO : Les réactions sur Twitter après le sacre de l'équipe de France

36j

umtiti france belgique cdm 2018

#FRABEL : les réactions sur Twitter après la qualification de la France

42j

defense belgique cdm

CDM 2018 - Belgique: La défense comme point faible ?

42j

buffon psg conference de presse

PSG : Retour sur les temps forts de la conférence de presse de Gianluigi Buffon

43j

vertonghen belgique coupe du monde

CDM 2018 : L'indispensable Jan Vertonghen

50j