Enquête : A Paris, l'engouement autour de l'OM est à son comble

samuelco

Football | Publié le 16/05/2018 15:33 | Mis à jour le 20/05/2018 15:12

ligue europa om olympique de marseille

L'Olympique de Marseille aura l'occasion, ce mercredi soit

Ce mercredi soir au Groupama Stadium, face à l’Atletico Madrid, l’Olympique de Marseille s’apprête à vivre sa cinquième finale européenne. Depuis quelques semaines, l'engouement populaire semble dépasser le Vieux Port. À Paris, les supporters olympiens n’ont jamais été aussi présents.Témoignages.



Aux alentours de 21 heures, ce mercredi soir, c’est toute la ville de Marseille qui s’apprête à retenir son souffle, à l'occasion de la finale de la Ligue Europa contre l'Atletico Madrid. Les bars afficheront complet, la circulation sera fluide et les marseillais seront, pour une bonne partie, vêtus aux couleurs de leur club.

 

L’OM dispute sa cinquième finale européenne, dont une seule seulement a fait briller les yeux de centaines de supporters: le 26 mai 1993 et ce fameux coup de tête de Basile Boli qui a fait chavirer le cœur des amoureux du club olympien. Hormis ce jour à jamais gravé dans le marbre, l’Olympique de Marseille n’a connu que des déceptions sur la scène européenne. Que ce soit en 1991 face à l’Etoile Rouge de Belgrade, en 1999 contre Parme ou en 2004 face à Valence, toutes les finales disputées par l'Olympique de Marseille se sont soldées par des échecs. Face à l’Atletico Madrid, les hommes de Rudi Garcia ont une occasion rare d’écrire une nouvelle ligne au palmarès du club et faire entrer l’OM dans la légende des clubs français.



 Rupture de stock dans les boutiques parisiennes

Conscients que la victoire finale leur tend les bras ou les pieds, les supporters marseillais sortent de leur coquille. Notamment à Paris où le rachat du club par l’Emir du Qatar a refroidi quelque peu l’engouement du club phocéen ces dernières années. Mais cette finale face à l’Atletico Madrid a ravivé la flamme. Dans la capitale française, depuis ce succès contre Leipzig en quart de finale de la Ligue Europa, les supporters marseillais se montrent de plus en plus présents. Dans le métro, dans la rue, certains ne se cachent plus et arborent fièrement les couleurs de leur club. Preuve de cet engouement éphémère, les boutiques de sports sont littéralement dévalisées à quelques heures de ce grand rendez-vous : « Depuis trois semaines, nous avons une forte demande. Il ne nous reste qu’un seul maillot. Nous avons été dévalisés » explique Fayçal, vendeur chez Go Sport.

 

Même son de cloche à la boutique NSH Football, située à quelques mètres de la Place de la République, dans le Xe arrondissement de Paris « Depuis un mois, nous n’avons plus aucun maillot de l’Olympique de Marseille. Nous avons énormément de demandes aussi bien pour les maillots que pour les écharpes ou les accessoires. » nous explique Alexandre, l’un des vendeurs.

 

Il y a six mois encore, les rayons dédiés au club phocéen étaient remplis et n'attiraient pas les foules : « On vendait peu de maillots il y a six mois encore, mais depuis le quart de finale retour contre Leipzig, la demande a explosé. C’est monté crescendo. Aujourd’hui il ne nous reste que la réedition du maillot 93. Sur notre site internet nous avons vendu 2800 maillots 93 » ajoute Ricardo, responsable chez NSH Football. 

Seules quelques rééditions du maillot de l'OM 93 restent en stock dans les boutiques parisiennes



Alors que nous posons quelques questions aux membres du staff de NSH Football, nous rencontrons Alexis, garé en double file et très pressé. Ce supporter marseillais, qui vit à Paris, se rend ce soir au Groupama Stadium pour soutenir son équipe : « On y croit dur comme fer. Sur un match tout est possible. ». Cet engouement pour l’OM à Paris n’est pas nouveau, mais il s’est clairement dissipé depuis que le PSG domine la Ligue 1 « Ce n’est pas difficile d’être supporter de l’OM à Paris même si c’est plus compliqué ces dernières années. » reconnaît ce fidèle supporter, maillot de l’OM 93 à la main.

Du côté parisien, les fans du club de la capitale sont plus partagés. Certains comme Mamadou souhaitent voir un club français soulever une nouvelle coupe d’Europe : « Je ne soutiendrai aucune des deux équipes mais la victoire de l’OM serait malgré tout une bonne chose pour le football français. »

D’autres en revanche, sont plus radicaux : « Savoir que l’OM peut gagner une deuxième coupe européenne alors que le PSG a déboursé plus de 400 millions d’euros pour gagner la Ligue des champions, cela me ferait chier. » nous explique Anas.



  Les bars parisiens afficheront complets

Quoiqu’il en soit, cette finale entre l’Olympique de Marseille et l’Atletico Madrid s’annonce palpitante. Dans les bars de la capitale, la soirée promet d'être arrosée : « Nous avons ouvert nos deux salles pour l'occasion avec écrans géants. Je pense que ça va être complet comme lors des demi-finales contre Salzbourg.» nous précise Romain Paclet directeur des café OZ. « Il y a aura autant de monde qu'un match de Ligue des champions du PSG » nous assure-t-il.

Preuve également de cet engouement populaire dans la capitale, cette finale offre des perspectives financières intéréssantes : « C'est une soirée très importante pour nous. Cela represente une augmentation de 30 à 40 % de notre chiffre d'affaire habiuel. » poursuit Romain. 

Quoiqu'il en soit, à Paris ou ailleurs, les nombreux supporters marseillais présents un peu partout en France, rêvent d'une chose : voir le club phocéen soulever une deuxième coupe d'Europe et devenir ainsi le seul club français à réussir pareil exploit. 

Samuel Cohen

Crédits photos : AFP / Olibe

Réagissez à l'actu

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire

0 commentaires

+ DE Football SUR OLIBE...

akanji suisse coupe du monde

CDM 2018 : l'ascension fulgurante de Manuel Akanji

gelson martins portugal cdm 2018

CDM 2018 : Gelson Martins, l'avenir du Portugal

sarr senegal coupe du monde

CDM 2018 : Ismaïla Sarr, l'heure de la confirmation

son coree du sud coupe du monde

CDM 2018 : Son Heung-Min, le nouvel homme fort de la Corée du Sud

torreira sampdoria serie a

CDM 2018 : Lucas Torreira, la nouvelle pépite du football uruguayen