Cannes 2018: 5 changements pour la 71 ème édition

B.V

Le vestiaire | Publié le 08/05/2018 19:19 | Mis à jour le 18/05/2018 16:08

ceremonie ouverture cannes 2018 selfies presse interdiction

L’affiche du Festival de Cannes 2018.

Jour-J pour le festival de cannes et cette année, il y a quelques nouveautés. En cause: des polémiques ou encore des questions de sécurité. 

Le festival de cannes évolue. Cette année, le règlement change et se durcit. De l’interdiction du selfie aux spectateurs à la suppression des projections de presse, voici les 5 changements majeurs de la 71 ème édition de l’évènement cannois. 

  • Les selfies interdits

Thierry Frémaux, délégué général  du festival de cannes a annoncé que les selfies seraient « interdits pour les spectateurs sur le tapis rouge », dans une interview donnée au magazine Le Film Français. Cela serait dû au « désordre intempestif » créé lors de la montée des marches. « À Cannes, on vient pour voir et pas pour se faire voir » a-t-il dit. Il y a trois ans, les organisateurs essayaient déjà d’interdire cette pratique. 

  • La sécurité renforcée 

Cannes a été réaménagée pour contrer les attentats et éviter un drame comme celui de nice en 2016. La croisette est maintenant peuplée de plots, capables d’arrêter des poids lourds et de jardinières en béton pesant plus d’une tonne. Pour accéder aux marches du Palais des festivals, il faudra passer plusieurs vérifications.  

Georges-François Leclerc, Préfet des Alpes-Maritimes a confirmé à l’AFP, que les forces de l’ordres engagées pour l’événement seront aussi nombreuses qu’en 2017 avec des policiers (armés), des CRS et le dispositif sentinelle. 

  • Les projections de presse supprimées

Cette année, les journalistes découvriront les films en compétition pour la Palme d’or, en même temps que les spectateurs. Ainsi, plus de risque de fuite ou de publication d’articles avant même que le public n’ait assisté aux projections. 

  • Les nouvelles règles

Pour éviter les polémiques comme celle de l’année dernière avec Netflix, le festival a durci ses règles pour la sélection de ses films. Pour être diffusée sur la croisette une production doit maintenant être projetée obligatoirement au cinéma.

  • La femme au coeur de l’évènement

Cela commence d’abord par le président du jury. Cette année, Cate Blanchett prend la place de Pedro Almodovar et ce n’est pas un hasard. Selon les organisateurs, le festival a misé sur une sur une « présidente engagée ». La star, visage de la lutte contre le harcèlement sexuel, est, d’ailleurs la fondatrice du mouvement « Time’s up » né suite à l’affaire Weinstein.

Rappelons que depuis la création du festival en 1946, elle est la 12ème femme à accéder à la présidence alors que 59 hommes ont tenu ce rôle. En revanche, la parité est représentée dans le jury, par quatre figures masculines et autant de visages féminins dont celui de Léa Seydoux, l’une des accusatrices d’Harvey Weinstein. Enfin, pendant toute la durée du festival, des prospectus seront distribués aux visiteurs. Ils rappellent les peines encourues pour un harcèlement sexuel et comportent un numéro de téléphone pour toute victime ou témoin. 

Bastien Vaz

Crédits photos : Flore Maquin, Pierrot le Fou, Georges Pierre.

Réagissez à l'actu

Connectez-vous ou inscrivez-vous pour publier un commentaire

0 commentaires

+ DE Le vestiaire SUR OLIBE...

insta repeat instagood instagram photos cliches influenceurs

"Insta_repeat": Ce compte qui dénonce les stéréotypes des influenceurs Instagram

objets connectes chaleur ete ventilateur veste refrigerante bouteille

Les objets connectés pour faire face à la canicule

trayvon martin meurtre jay z serie documentaire zimmerman

Jay Z co-produit un documentaire sur l'affaire Trayvon Martin

van gogh musee amsterdam les amandiers vans fleurs

Vans : Une collection capsule inspirée des œuvres de Van Gogh

cocktails jus sangria mai tai boissons spritz gin rose

Les 5 cocktails à tester cet été